Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Tout savoir sur les cabriolets

Le guide pour comprendre le marché des cabriolets

Rouler les cheveux au vent par un week-end ensoleillé d’été, qui n’en a pas rêvé ? Le cabriolet est le type de véhicule qui séduit les amateurs de voitures et donne une autre dimension au plaisir de conduire. Quel cabriolet choisir ? L’essentiel à retenir.

Qu’est-ce qu’un cabriolet ?

A la différence des autres types de véhicule, le cabriolet se distingue par l’ouverture de son toit. Cette particularité le rend très apprécié auprès des acheteurs, notamment pour sillonner les routes au printemps ou à l’été. L’ouverture du toit se fait grâce à une capote escamotable. Ce toit peut être solide, hard top, flexible, ou soft top. Son pare-brise est fixe et ses portes sont dépourvues d’encadrement supérieur. 
En général, les cabriolets sont issus d’une berline ou d’un coupé transformé que l’on nomme « coupé cabriolet ». On distingue plusieurs modèles de cabriolet : le Roadster, le Torpédo, le Tourer, le Spyder, le Landaulet...

Origines et évolutions du cabriolet

Le cabriolet puise ses origines au XVIIIe siècle. Au tout début, il s’agissait d’un véhicule hippomobile, c’est-à-dire tiré par un cheval, léger, équipé de deux roues et comportant une capote rabattable. Cette dernière était souple, généralement noire et dotée d’une lunette arrière en plastique transparent flexible. Auparavant, le cabriolet ne pouvait embarquer que deux personnes.;
Entre 1900 et 1938, divers modèles de cabriolets européens apparaissaient sur le marché, dont les Phaetons et les Torpedos. La Peugeot 401, la Lancia Augusta, la Lincoln Continental ou la Jaguar MK4 ont figuré parmi les modèles emblématiques. Après la guerre, les constructeurs allemands, américains, anglais, français ou italiens ont rivalisé d’ingéniosité pour concevoir des cabriolets aussi beaux qu’originaux. Parmi les plus marquants, on retrouve la Mercedes 220 de 1956, la Cadillac convertible de 1959, la Corvette C1 de 1958 ou l’Austin Healey de 1962. Le coupé cabriolet avec son toit rigide et escamotable dans le coffre voit le jour vers 1932 grâce à Georges Paulin.

A qui est destiné le cabriolet ?

Selon la marque et le modèle, le cabriolet peut offrir entre deux et quatre places, il convient donc principalement à un public jeune ou aux couples sans enfants. Grâce à sa forme originale et sa polyvalence, ce type de véhicule séduit aussi souvent les amateurs de voiture de sport. Si les cabriolets de petite taille comme le Roadster ou le Spyder sont appréciés des seniors ou des puristes, la gamme Targa développée par Porsche, qui marie à la fois la carrosserie d’un coupé et d’un Spyder, est particulièrement prisée par les amateurs de voitures sportives. Grâce à leur formule coupé-cabriolet, ces véhicules permettent à leurs passagers de profiter du toit ouvrant durant la saison chaude et du confort optimal offert par le coupé par temps froid ou par temps pluvieux.

Quels sont les cabriolets iconiques ?

La Porsche 911 avec ses phares ronds et ses différentes variantes figure parmi les modèles les plus emblématiques, au côté de l’Audi TT. On y retrouve également la Peugeot 306, qui se distingue par son élégance et l’absence d’arceau central. Dans les années 2000, les modèles haut de gamme que sont la Ford GT, l’Audi R8 ou la BMW Z8 faisaient partie des véhicules du moment, à un prix couteux. Le cabriolet est aussi très présent chez les constructeurs les plus prestigieux comme avec la Ferrari Enzo ou la Bugatti Veyron, qui séduisent tant par leur esthétique que par la puissance de leur moteur.

Quels sont les modèles de cabriolet disponibles sur le marché de l’occasion ?

Les différents types de cabriolet sont tous présents sur le marché de l’occasion. On y retrouve par exemple les BMW Séries, la Citroën DS3 Cabrio ou encore la Peugeot RCZ. Voici une sélection de quelques-uns de ces modèles.

La Fiat 500C : un coupé citadin


Version cabriolet de la 500, la Fiat 500C est disponible en 4 finitions : Sport, DolceVita, DolceVita Plus et Cult. Cette voiture est équipée de 2 places arrière mais elles sont réservées à une utilisation ponctuelle. Son volume de coffre atteint les 185 l. Equipée d’un moteur hybride ou essence, cette voiture a une consommation mixte moyenne comprise entre 5,5 et 6,2 l/100 en fonction de sa version. Pour réviser une Fiat 500C, il faut compter entre 126 et 179€.

La Mini Cabriolet : une décapotable raffinée


Cette anglaise offre un confort de conduite appréciable pour les balades en plein air. Pouvant accueillir deux passagers à l’arrière, elle dispose également d’un volume de coffre allant de 160 à 215 l. Disponible en version essence et diesel, elle est équipée d’un moteur dont la puissance varie entre 102 et 178 ch, pour une consommation mixte de 4,9 l/100 km. Le coût d’entretien d’une Mini Cabriolet est estimé à 179€ en moyenne.

La Mazda MX-5 : un petit roadster abordable


Se déclinant en 4 générations, la Mazda Miata aux Etats-Unis ou Eunos Roadster au Japon figure parmi les cabriolets les plus vendus au monde. Son moteur consomme environ 7,3 l/100 km en cycle mixte. Pour la révision de ce véhicule, il faut compter entre 24 et 1158 €, tout dépend du type de réparation à effectuer.

Quels sont les avantages du cabriolet ?


Le plaisir et la sensation de liberté figurent à coup sûr parmi les principaux avantages recherchés lors de l’achat d’un cabriolet. Avec son toit ouvrant et son esthétique entre sport et luxe, ce type de voiture est particulièrement apprécié. Avantage non négligeable, sur le marché de l’occasion le cabriolet conserve une côte argus intéressante.
Si les jeunes citadins constituent la principale cible des cabriolets, ce type de véhicule se destine aussi aux couples sans enfants, ou encore aux amateurs de balades routières par temps chaud. Il faut également noter que les anciens modèles emblématiques de cabriolets attirent aussi l’œil avisé des collectionneurs.